L’importance des « Rituels » et les impacts positifs chez les jeunes enfants

La fonction première du rituel est de sécuriser l’enfant, de le rassurer sur le plan émotionnel, car le fait de savoir à l’avance comment les choses vont se dérouler lui donne un certain pouvoir.

Une autre fonction du rituel est de donner des points de repère qui resserrent les liens familiaux ou sociaux (à la maison, au centre de la petite enfance, à l’école).

Le rituel met en place des comportements qui permettent de vivre ensemble et favorise un climat sécurisant pour l’enfant!

Les avantages :

  • Apporte un sentiment de sécurité
  • Développe un lien affectif
  • Sécurise les enfants
  • Permet d’éviter de répéter les consignes
  • Approfondie les acquis
  • Renforce le sentiment de compétence
  • Cela rejoint les auditifs et les visuels
  • Évite de les déstabiliser quand la transition arrive
  • Les rituels apportent de la douceur et favorisent les interventions démocratiques
  • Moins d’opposition chez les enfants
  • Permet aux enfants d’avoir des repères dans la journée
  • Intermédiaire entre nous et l’enfant, on passe notre consigne de façon positive et plaisante.
  • Assure de la stabilité
  • Développe un sentiment d’appartenance au groupe
  • Permet de se recentrer sur ce qui est demandé, sur ce qu’on doit faire
  • Travaille le langage, la mémoire, la concentration (ex : lors des chansons avant l’histoire)
  • Permet de se défouler de façon encadrée (ex : routine proprioceptive)
  • sentiment de fierté, plaisir, crée des situations d’apprentissage ludiques, crée un lien d’attachement.

Petits rituels qui se font au CPE avec les enfants

(Quelques exemples)

  • Fermer les lumières pour annoncer la période du rangement
  • Objets que les amis transportent durant les déplacements
  • Chanson de M. « Silence »
  • Liste des présences que les enfants cochent
  • Amis se rassemblent à la table à pique-nique lorsqu’ils rentrent de l’extérieur
  • Chanson avant de raconter l’histoire ou avant de faire la causerie («Chantale va vous raconter…)
  • Allumer la lampe avant la lecture de l’histoire
  • Dans le cartable de message de fin de journée, faire colorier le cercle à côté du prénom de l’enfant
  • Lumière tamisée aux collations
  • Ami du jour qui appelle les copains dans le train, donner un numéro à chaque enfant dans le train
  • Cri d’équipe à compléter pour avoir l’attention («chip, chocolat, gomme et les enfants répondent peanut»)
  • Chansons «petit poisson» et «les grosses bedaines» avant les collations
  • Avant de commencer l’habillage, répéter les mêmes phrases «Qu’est-ce qu’on enlève en premier?» «Où on range nos souliers?»
  • Regarder le menu du jour sur l’image du cuisinier, faire nommer les aliments aux enfants, demander aux enfants s’ils aiment tel ou tel aliment
  • Chanson «J’entends dans mon ventre…» avant le dîner
  • Routine proprioceptive avant les déplacements
  • Cérémonie avec les étoiles de la semaine, instaurer la même façon de faire à toutes les semaines
  • Devinettes pour faire le train après le dîner «J’appelle dans mon train un ami qui a un chandail rouge et des souliers noirs
  • Boîte à chansons à tous les matins
  • Appeler les amis chacun leur tour pour s’asseoir au dîner, pour faire le train ou pour aller sur leur matelas
  • Faire «respirer les orteils» (enlever les souliers et les bas)
  • S’asseoir à la même place dans le local pour le moment de l’histoire
  • Avoir des marqueurs de temps (minuterie, sablier) avant les mêmes moments dans la journée (ex : avant le rangement, avant l’histoire…)
  • Ronde de bisous avant la sieste
  • Remercier madame Francine ou madame Hélène avant de quitter la cuisine (responsables de l’alimentation)
  • Routine du lever de la sieste instaurée depuis le début de l’année
  • Le premier ami qui est prêt au vestiaire tape dans la main de l’éducatrice

Capsule éducative de l’équipe de la Becquée

Novembre 2014